Tour du Finistère 2019
Article mis en ligne le 4 septembre 2019

par Jan Legallet

Les forces en présence : 20 bateaux dans notre classe (sur les 76 inscrits répartis en 4 classes plus 2 bateaux en IRC double). Le plus redoutable est le Sun Fast 3200 « Delta Voiles Bretagne » que j’appellerai « Haka » (son nom patronymique), vainqueur en 2018, avec lequel nous sommes à la lutte constamment depuis 2 ans, un First Class 10 « Mer Forte Design » (nom hors course « Walli »),que nous connaissons bien car il régatait à Granville jusqu’à sa vente il y a 2 ans à un Lorientais. Il a un spi gréé en tête de mât qui le rend imbattable au portant et il est excellent au près quand il y a très peu de vent. Sinon, il y a un J92 Malouin « Tous à bord », 5 JPK 9,60 qui peuvent avoir du potentiel et un X34 « Alix », qui marche fort dans le petit temps. Nous ne connaissons pas les autres.

L’équipage : Abdel à l’avant, Thomas en No2, Claire au piano, Baba et Jacques à l’embraque, Fabrice à la GV, Ivan à la tactique, et John à la barre.

Lundi 29 Juillet, manche 1 : côtier de 20 milles en baie de Morlaix. 10H30. Temps à grains, vent SE 15 à 20 nœuds fraîchissant 30 nœuds dans les rafales.
Départ moyen (4ème), au reaching tribord amures, gênés par le JPK 9,60 « Santé Bois » qui préfère nous loffer que prendre un bon départ ; après 0,6 mille, nous virons la bouée no2 des ferries, loffons pour un bord de près tribord amures de 1,2 milles vers la bouée le Pot de fer. Nous passons « Alix », mais « Santé Bois » nous bloque. Louvoyage de 2 milles vers la bouée Stolvezen. Nous doublons vite « Santé Bois » et revenons sur « Haka », mais un décadrage lui permet de reprendre 60 m. Spi (3,5 milles) vers la bouée La Méloine ; ça refuse et fraîchit, affalage à 1,1 milles de la bouée que nous virons 1mn10s derrière « Haka ». 6,5 milles de près vitesse vers la bouée Le Crapaud devant à Trébeurden virée 40 s derrière « Haka » qui a mis un petit foc. 5,4 milles de louvoyage vers la bouée Le Gouliat. Nous revenons fort, mais survente 30 nœuds, nous prenons un ris, survente 35 nœuds, nous envoyons le foc de brise et roulons le génois, « Haka » est parti dans la manœuvre, mais nous revenons fort ; le vent mollit, nous renvoyons le ris mais un nuage menaçant nous empêche de repasser le génois, Nous virons la bouée 1mn derrière « Haka » qui part sous spi. Nous envoyons l’asymétrique bâbord amures mais « Haka »,très léger, surfe à 14 nœuds dans les rafales très fréquentes à 30 nœuds alors que nous plafonnons à 10 nœuds. 5,5 milles ainsi jusqu’aux Chaises de Primel (caillou) puis reaching sous petit foc vers Stolvezen à 4,5 milles et 2,5 milles sous petit foc à 90° du vent vers l’arrivée. Seuls 2 bateaux sur les 16 de la grande classe partie 10 mn après nous, nous ont doublés en fin de course. Nous sommes 4ème en réel toutes classes (2ème de notre classe 13mn derrière « Haka »), 2ème en compensé à 10 mn, mais 15 mn devant le 3ème, le JPK 9,60 « Legendary » et 17 mn devant « Santé Bois ».

Mardi 30 Juillet, pas de course (coup de vent d’ouest). Stand by à Roscoff.

Mercredi 31 Juillet, manche 2 : Roscoff-St Pabu (Aber Benoit).
Au briefing de 8h30, le Comité envoie les 2 grandes classes sur le grand parcours (Basse de Portsall), et je lui fais remarquer que les champs de vent nous annoncent 4 nœuds de vent arrière à contre-courant pour le dernier bord de 5,5 milles.Sourires polis ou méprisants du Président du Comité de Course et de certains coureurs......
9h55. Temps gris, vent de SO 10 à 15 nœuds. Départ correct 2/3 de ligne lancé. Nous croisons devant « Haka » mais virons la bouée de dégagement 2 longueurs derrière lui à cause d’un décadrage forcé par un bateau de la classe partie 10 mn avant nous. Spi pendant 1,5 milles vers la bouée Astan, « Haka » s’en va un peu car un petit bateau nous force à abattre pour passer dessous. 2ème à Astan. Nous loffons au près vitesse pour laisser l’île de Batz à bâbord. Plusieurs bateaux serrent le vent pour passer au dessus des cailloux et raccourcir la route mais le courant portant est moins fort et pendant les 10 milles de louvoyage vers la bouée Toullcoz, nous croiserons loin devant eux. Dans le clapot et le vent mou au nord de Batz, « Haka » nous prend 400 m, mais ça se calme et en allant au cadre, nous le recollons. Il passe devant nous à Toullcoz car il y a un pointage officiel non annoncé à la VHF, qui nous force à abattre avec les 3 derniers petits devant nous, qui nous gênent alors que « Haka » est passé juste devant eux. Au large de Aman ar Ross, nous sommes 2ème toutes classes. « Glaz », le JPK 10,80, bateau le plus rapide de la grande classe partie 10 mn après nous, revient à 200m, mais au gré des virements en mesure avec les sautes de vent et le courant qui devient contraire, nous le relarguons. Un grain de pluie passe. Le vent mollit derrière et refuse de 30°. Nous virons mais pas « Haka » ni « Glaz » et nous décadrons volontairement sur les hauts fonds pour anticiper le courant contraire très fort quand on s’éloigne de la côte sous l’autre amure pour virer la bouée Lizzen Venn. Nous la virons en tête, 8 mn devant « Haka » et 11 mn devant « Glaz ». Nous avançons à 5 nœuds sur l’eau, mais à 2 nœuds sur le fond. Le nez du bateau pointe juste sur la bouée Basse de Portsall, à 8 milles, mais le courant nous jette 40° à droite. Je pense qu’il faudrait retourner à terre pour avoir moins de courant contraire, mais le bord pour y aller serait trajique. « Haka » fait comme nous, « Glaz » aussi ainsi que les 4 suivants de la grande classe. En limite de visi, nous voyons « Walli » qui a viré la bouée 30 mn derrière nous, envoyer à terre, puis nous ne voyons plus rien. Après 1h30 bâbord amures, à l’occasion d’une marche arrière pour nous dégager d’algues dans le safran, nous virons et croisons devant « Haka », mais il ne suit pas et nous revirons devant au vent. Une demie heure plus terd, « Haka » envoie et nous suivons 3 mn après, mais les grands derrière restent au large En approchant de la côte, la visi revient et nous découvrons beaucoup de bateaux devant nous, 2 de la grande classe et 7 de la nôtre. « Haka » arrive à la côte avant nous et nous louche grâce au courant moins fort. Nous virons la Basse de Portsall 1 mn derrière lui avec le début du courant de renverse, mais nous avons croisé le J92 « Tous à bord », et le Class 10« Walli » qui redescendent sous spi vers l’arrivée. Ils ont 2,4 milles d’avance.......Spi sur la panne avec du courant devenu donc contraire, dans du vent mollissant et du clapot. « Haka » nous largue. Au gré d’empannages multiples, nous redoublons le Sun Fast 36 « Erederepot » et le JPK 9,60 « Danaé » , revenons à 300 m de « Santé Bois » qui était à 1 mille à la bouée, et terminons à 21h40 (heure limite 21h45), dernier classé car « Glaz » passe à 21h45mn5s ! Très dur pour eux.... « Haka » fait 5 en réel et compensé et nous 7, sale journée qui nous coûte très cher. Au général, « Haka » est en tête avec 6 points, « Tous à bord » qui a fini 2ème suit avec 7 points, nous sommes 3ème avec 9 points à égalité avc la Figaro 1 « Cartoon », « Santé Bois » est 5ème avec 10 points« Walli » et « Alix » suivent avec 12 points, « Legendary » en a 13 et derrière, le suivant est hors jeu avec 20 points.
Sur les 36 bateaux des 2 grandes classes, seuls 9 ont fini dans les temps.....Ca hurle dans laVHF.

Jeudi 1er Août, Manche 3 : Saint Pabu-Concarneau (course de nuit coefficient 1,5).
10h.Vent d’Ouest 12 nœuds, mer affreuse à la Basse de Portsall, 4 nœuds de courant vers le SO. Le Comité de course décide de donner un départ là. Je l’en dissuade par VHF, appuyé par d’autres...
Moteur jusque dans le bas du chenal du Four, après la tour des Vieux Moines car le vent s’est évaporé. Longue attente, car le courant est passé dans le nez (jusqu’à 4 nœuds), et les petits bateaux ont des petits moteurs.
Départ à 17 h sur le petit parcours (68 milles) pour toutes les classes.
Nous sommes du 2ème départ. 12 noeuds de vent de NO. Nous partons sous spi, à la bouée, sous le vent et abattons sous la route pour nous dégager du gros de la troupe qui loffe à qui mieux mieux. Après la tour La Parquette, nous reloffons vers le Raz de Sein. Le X34 « Alix » qui a continué à abattre, profite d’une adonnante mollissante pour passer le Raz de Sein en tête, devant « Haka » et nous, à la lutte avec « Walli » . « Alix » empanne tôt et fait route vers Audierne, « Haka » le suit un peu plus tard et nous restons plus longtemps à droite dans le courant plus fort, mais avec peu de vent apparent, avant d’empanner à notre tour. Les 21 milles de la baie d’Audierne se font avec des empannages à chaque saute de vent et à la sortie, à la bouée Cap Caval, puis 2 milles plus loin à la bouée Spineg, nous sommes dans un mouchoir de poche avec « Alix », « Haka », « Walli », et un peu devant « Tous à bord ». La nuit est tombée et avant la bouée Karek Greiz (à 5 milles) nous sommes à 120° du vent. « Haka » et « Alix » nous décrochent à cause des algues prises dans nos appendices et de la marche arrière qu’elles nous ont forcés à faire et « Walli » et « Tous à bord » nous passent. Le vent refuse et nous passons sous génois. A Karek Greiz, nous renvoyons le spi à 60° du vent pendant 5 milles. Après la bouée Rouge Glénan,au reaching, , nous repassons « Tous à Bord » et « Walli ». Après 2 milles jusqu’à l’île aux Moutons, il reste 5 milles de louvoyage jusqu’à la bouée Linuen et encore un mille jusqu’à l’arrivée.
Ca marche bien pour nous au début dans les 8 nœuds de vent qui restent, mais quand ça mollit à moins de 5 nœuds, « Walli » nous passe au petit jour et finit devant nous et à la lutte avec « Alix » qui lui rend du temps. Nous finissons avec moins de 1 nœud de vent, 15 mn pour faire les 200 derniers mètres.
« Haka » gagne devant « « Walli », « Alix » nous et « Tous à bord ». Le coefficient 1,5 accentue les écarts.
Au général, « Haka » se balade devant avec 7,5 points, « Tous à bord » est 2ème avec 14,5 points, « Walli » et nous avons 15 points et « Alix » est 5ème avec 16,5 points.

Samedi 3 Août, Manche 4 : Concarneau-Concarneau.
Beau temps, mer calme, peu de vent. 2 heures d’attente.
12h30. Vent de Sud 5 nœuds. On nous envoie sur un côtier de 15 milles, en gros, en aller et retour entre le départ et une bouée gonflable mouillée sous l’île de Penfret. Bon départ au bateau, le vent rentre un peu et nous allons bien ; nous allons à droite, avec nos 4 adversaires au général, mais le vent mollit et « Haka » et « Walli » s’échappent. Nous sommes avec « Tous à bord » et devant « Alix ». Ca adonne et fraîchit, route directe, puis reaching, puis spi serré à 7 noeuds , nous larguons « Tous à bord » et « Alix » et revenons sur « Walli », mais à l’approche de la bouée, le vent tombe, rendant le virage pénible (avec un pointage officiel), « Tous à bord » en profite pour revenir et virer avec nous et nous larguer un peu. Ca rentre léger d’Est, puis d’Ouest en fraîchissant, spi serré bâbord amures à 7 nœuds, nous repassons « Tous à bord » et revenons sur « Walli ». A 3 milles de l’arrivée, le pointage est officialisé à notre grand dam ! 1er « Haka », 2ème « Walli », 3ème « Tous à bord », 4ème, nous 5ème « Alix » et ce sera le classement général :

1er « Haka » 8,5 points (1-5-1-1).
2éme « Walli » 17 points (11-1-2-2).
3ème « Tous à bord » 17,5 points (5-2-5-3).
4ème « Manche Fibre-Künkel Palettes-Axécom » 19 points (2-7-4-4).
5ème « Alix » 21,5 points (8-4-3-5).
6ème « Cartoon » 24 points (6-3-6-6).
7ème « Légendary » 35,5 poins (3-HTP (10)-7-12).
8ème « Santé Bois » 40,5 points (4-6-13-11).
20 classés.

Résultat frustrant dû à la 2ème manche que nous contrôlions avant le grain sans visi et le retour à terre trop tardif.......que nous avons payé avec une place de 7ème......

qrcode:https://karibario6.spipfactory.fr/spip.php?article195