Le « 32ème » Tour des Ports de la Manche

Le « 32ème » Tour des Ports de la Manche de « Karibario-Künkel Palettes ».
(10 au 15/07/16)

Article mis en ligne le 15 septembre 2016
dernière modification le 6 janvier 2018

par Jan Legallet

L’équipage est constitué de Abdelhak El Amrani, à l’avant, Jacques Lemains au pied de mât, Jacques Chaignon au piano, Christian Lecomte et Maxime Chéron à l’embraque, Philippe Peter à la GV, Ivan Poisson à la tactique et navigation,et John Legallet à la barre.

Dimanche 10 Juillet 2016, 8h40, départ de Diélette vers Carteret en laissant les bouées « les Dious » et « les 3 Grunes » à bâbord.Il y a 15 à 20 nœuds de vent de SSO, donc louvoyage de 10 milles puis 4 milles de bon plein ouvert. A priori, ce sont de bonnes conditions pour nous.
Bon départ au bateau en sortant notre premier adversaire, le Class 10 « les Rapetous » (le 2ème étant le ¾ toner « la Railleuse » qui est le plus petit rating de notre classe de 27). Tout va bien sauf que nous n’arrivons pas à aller à la vitesse normale (il manque 0,2 à 0,3 nœud), et « les Rapetous » se rapprochent et virent les « 3 Grunes » en tête, 3 longueurs devant nous. Il nous rend 26 s par heure, mais réussit à sauver son rating de 40 s car il plane beaucoup mieux que nous sur le dernier bord. Nous terminons 2ème, mais seulement 3s devant la « la Railleuse ». Une plongée après l’accostage permet d’enlever l’algue japonaise enroulée autour de l’arbre d’hélice, prise probablement pendant le convoyage vers Diélette. Ca ira mieux demain.

Lundi 11 Juillet,12h40 Carteret-Jersey en laissant Jersey à droite, 15 à 20 nœuds de vent d’Ouest mollissant à 10 nœuds dans les 6 derniers milles. Départ médiocre, mais au vent et nous revenons vite et creusons un bon trou sur « les Rapetous », le seul à s’accrocher, au près un peu ouvert et réussissons à rester devant malgré son rapproché dans le louvoyage de 6 milles vers l’arrivée dans la molle. Nous gagnons donc devant « les Rapetous », et « la Railleuse » termine 6ème.

Mardi 12 Juillet, 8h40, Jersey-Granville, vent de NO 15 nœuds, 3èmes à la bouée de dégagement puis ligne droite sous spi, à la bagarre constante avec « les Rapetous », même si nous laissons passer tous les 2 « Walli », un Class 10 gréé en tête avec un très grand spi, et contre lequel nous ne pouvons rien. Manque de chance pour nous, à 500 m de l’arrivée, nous sommes déventés par le 1er de la classe d’avant que nous venons de doubler et par le 1er de la classe d’après qui nous rattrape, ce qui permet aux « Rapetous » de nous battre de 7s en temps compensé. Ils terminent 2èmes et nous 3èmes, derrière « Walli ». Bonne nouvelle : « la Railleuse » finit 11ème, et nous avons 10 points d’avance sur le 3ème « Walli », au classement général.

Mercredi 13 Juillet, 12h40, Granville-Guernesey, en laissant Jersey à droite, vent de NO, 20 à 25 nœuds, temps à grains, 55 milles de louvoyage. Départ moyen, 200 mètres derrière « les Rapetous » mais nous doublons et oublions rapidement le reste de nos adversaires. Match race avec « les Rapetous » que nous doublons sur une bascule de vent prise à l’endroit. Nous n’aurons jamais plus de 50 à 100 m d’avance sur eux. Nous prenons un ris, puis deux. Beaucoup de mer à la Corbière. Nous virons bâbord amures un mille après, à 21 milles de l’arrivée et terminons sans virer à 21h47, 50 m derrière « les Rapetous » qui nous ont doublé grâce à la molle causée par le dévent de l’île, sans conséquence puisqu’ils nous rendent du temps (nous gagnons la manche toutes classes ; seuls, les 2 plus gros ratings de la grande classe partie 10 mn après nous, nous ont doublés) et reprenons la tête du général avec le même nombre de points qu’eux.

Jeudi 14 Juillet,11h40 Guernesey-Cherbourg en passant par le Singe, càd en laissant Aurigny à droite, beau temps, 10 à 12 noeuds de NO. Nous sommes au près vitesse 50 m derrière « les Rapetous », et « Walli », 200m sous le vent et 100m derrière nous reprend...étrange...A l’arrivée sur Aurigny, un curieux coup de courant non porté sur les cartes fait gagner 200 m aux 4 bateaux qui sont le plus à droite (c’est noté pour la prochaine fois). Après Aurigny, spi, de plus en plus vent arrière, « Walli » prend la tête, nous finissons 3èmes en réel, mais seulement 5èmes en compensé, 2 bateaux plus légers nous battant. Nous repassons 2èmes au général avec peu de chances de reprendre 3 points aux « Rapetous ».

Vendredi 15 Juillet,12h40, Cherbourg-Saint Vaast la Hougue, beau temps 10 à 15 noeuds de NO.
Il y a une bouée de dégagement,à laisser à tribord, et il faut louvoyer en allant vers la gauche à cause du courant, mais un bateau nous gêne au départ et nous sommes contraints d’aller à droite, ce qui cause un passage en 6ème position à la bouée 300m derrière « les Rapetous » ça commence mal, mais le bord suivant de 4 milles sous spi serré nous permet de revenir à la 2ème place en nous rapprochant un peu de notre meilleur adversaire. Ensuite, c’est une guerre d’empannages et de placements par rapport au courant qui devient favorable. A 2 milles de l’arrivée, le vent tombe et devient erratique, et nous négocions bien cette transition, mais « les Rapetous » repartent aussi et nous battent finalement de 50s. Les bateaux derrière n’ont pas eu cette mistoufle, et cela permet au plus petit rating, « la Railleuse » de gagner la manche et de reprendre la 3ème place au général à « Walli » qui, bizarrement, n’a pas su aujourd’hui, profiter de son grand spi. Nous terminons donc 2èmes de ce Tour, à 4 points, à cause de l’algue de la 1ère étape et des dévents à l’arrivée de la 3ème, mais sans avoir démérité, et en ayant très bien navigué, « les Rapetous » avaient 3 pros à bord et étaient un peu plus polyvalents que nous.

Le classement : 1 Les Rapetous 1-2-2-2-2-2 11 points
2 Karibario-Künkel Palettes 2-1-3-1-5-3 15 points
3 La Railleuse 3-6-11-5-6-1 32 points
4 Gwahir Venturi 13-3-6-3-3-4 32 points
5 Walli 7-7-1-9-1-8 33 points
27 classés.

qrcode:https://karibario6.spipfactory.fr/spip.php?article19

Dans la même rubrique