Transmanche 2019

Transmanche 2019 : Cherbourg-Weymouth et Weymouth- Cherbourg.

Article mis en ligne le 21 juin 2019

par Jan Legallet

Samedi 8 Juin 2019. L’équipage : Eric à l’avant, Jacques en no2, Claire au piano,Baba et Fabrice à l’embraque,Philippe à la GV, Ivan à la tactique et John à la barre.
Le parcours : Départ en petite rade de Cherbourg, la bouée Est Shambles à bâbord (elle est à 6 milles de l’arrivée), arrivée entre la vedette Comité et la bouée Destroyer Buoy, proche du port de Weymouth. Seulement 13 bateaux au départ sur les 18 inscrits, la météo prévoyant 30 nœuds en rafale pour toute la journée.
11h09. Temps à grains. Vent de O-SO 20 à 33 nœuds. Nous partons avec le foc de brise et un ris dans la GV. Bon départ sous le vent, à 80° du vent, nous sommes 3ème à la sortie de la petite rade et après 2 milles au près vitesse, 2ème derrière « Les Rapetous » au Fort de l’Ouest, sortie de la grande rade, sous un gros grain de pluie et de vent. Nous abattons à 60° du vent pour un bord de 57 milles. Le cap direct est au 333°, mais le courant est E-NE pour 6 heures et nous ralentit beaucoup. La mer grossit à mesure que nous nous éloignons de la terre. Nous allons à 8,5 nœuds de moyenne sur l’eau, mais seulement à 6 nœuds, parfois moins, sur le fond, cap au 315° pour contrer le courant et nous embarquons beaucoup. La grosse mer arrose très copieusement l’équipage. « Les Rapetous » sont un peu devant au vent et le Figaro 2 « Toxic » et le 46 pieds « Endless Summer » nous ont passé. Le Sun Fast 3600 « Charlotte3 » a abattu beaucoup plus que nous et a disparu sous le vent.
A 35 milles de la bouée qui est alors au 322°, nous abattons au 320°. Nous prenons un 2ème ris dans la GV car la renverse va faire forcir le vent. Puis nous abattons au 330°. « Les Rapetous », abattent 1h après nous et planent souvent, ce qui leur permet de nous larguer. Nous virons les Shambles à 18h20 en 5ème position, nous renvoyons les 2 ris,et finissons 5ème derrière « Toxic »,« Charlotte », « Endless Summer » et « les Rapetous ». Nous sommes 3ème en compensé derrière le plus petit bateau de la course, le Mistral 750 « Valogne Mécanique générale-Usinage » et « Les Rapetous ».

Lundi 10 Juin 2019. Le parcours : Départ entre la vedette et une bouée, bouée de dégagement à tribord (elle est à 0,8 milles), bouée houlographe située à 1 mille dans l’ouest du fort du centre (après 62 milles), à tribord, arrivée en petite rade sur la ligne du YC Cherbourg.
6H50. Temps frais, peu nuageux, vent de NO 12 nœuds, mer belle. Bon départ à la bouée, 3ème à la bouée de dégagement, puis spi. Nous multiplions les empannages au gré des bascules. 8 bateaux à droite, et 3 à gauche avec nous. Quand, vers 13h, a lieu un regroupement, nous sommes dans le paquet, mais c’était meilleur à droite....Le vent tombe. Nous mettons le moteur quand il devient évident que nous ne pourrons pas arriver à la bouée houlographe avant l’heure limite, 19h.
Personne ne finissant dans les temps malgré le vent revenu, le classement général est celui de la 1ère manche. Nous terminons donc 3ème.

Mardi 11 Juin 2019. Convoyage retour vers Granville en compagnie de « Charlotte3 ». L’équipage : Eric, Ivan et John.
5h. Temps très pluvieux, vent de SO faible se renforçant en sortie de rade. Nous sommes au bon plein bâbord amures sous GV et grand génois.. Après le Raz de Bannes, le vent bascule brutalement au N-NO 18 à 20 nœuds. Nous roulons le grand génois et passons le petit foc. A la Basse Bréfort, très grosse mer, le choc énorme d’une déferlante réussit à faire basculer l’interrupteur de l’électronique sur off, éteignant tous les cadrans et submergeant le bateau et l’équipage.
Après le Raz Blanchard assez calme, le vent tombe et revient faible de S-SE. Toujours de la pluie. GV et moteur avec un ou deux intermèdes de voile quand le vent le permet. Arrivée à Granville à 15h sous le soleil enfin revenu 2h avant.

Transmanche 2019 3

Transmanche 2019 2

Transmanche 2019 1