L’Echappèe belle, la Régate des Entreprises et le Trophée des Minquiers
Article mis en ligne le 6 octobre 2019

par Jan Legallet

L’Echappée belle. Samedi 31 août 2019.
L’équipage : Eric à l’avant, Jacques et Matthieu à l’embraque, Philippe à la GV, Eric Vrignaud au rappel et John à la barre.
11h30. Temps nuageux. Vent d’ouest 10 à 15 nœuds. Parcours Granville-Chausey avec le Videcoq à tribord. Seule la manche aller compte car de nombreux équipages veulent faire la marée. Départs décalés de 8mn en 8mn, arrivée en temps réel. 33 bateaux. Le Tizh 27 « Idéfix » part 16 mn avant nous et « la Railleuse » 8 mn, presqu’impossible de les reprendre en 9 milles, mais les gros partent 8 mn derrière et ils ont peu de chances de revenir sur nous avant l’arrivée.
Bon départ tribord amures au bateau, nous allons bien. Nous attendons un refus.....mais ça adonne et presque tous nos adversaires virent pour limiter la casse. Une barre nuageuse assez lointaine me laisse espérer le refus attendu à son passage. C’est ce qui se passe et nous virons . Ca adonne encore sur cette nouvelle amure et nous finissons en tête,au bon plein dans le dernier mille en 1h26, et près de 4 minutes avant le 2ème.
17H 2ème manche « pour du beurre », Vent de NO 17 nœuds fraîchissant 27 à 30 nœuds. Spi avec un problème à l’envoi : la drisse glisse : taquet à changer...Nous affalons après le Videcoq, empannons et envoyons l’asy. Nous finissons à peu près 7ème sur à peu près 20 bateaux, seul le premier ayant été annoncé après la régate.

La Régate des Entreprises. Samedi 14 septembre 2019.
Léquipage : Eric à l’avant, Baba, Ivan et Philippe au four et au moulin, John à la barre et 5 invités de « Manche Fibre » qui font ce qu’ils peuvent.
Manche 1. 10H35. Beau temps, vent de NE 10 à 15 nœuds.Parcours : bouée de dégagement, la Fourchie à tribord, CPLOC Donville à bâbord, Le Videcoq à tribord, arrivée aux Epiettes, à l’entrée du Sound de Chausey.
Départ correct sans plus au bateau, mais au 1er virement, une écoute de génois mal passée nous force à revirer, nous sommes 8ème à la bouée de dégagement, spi à 80° du vent jusqu’à la Fourchie qui nous permet de doubler 3 bateaux qui n’ont pas spié. Près serré tribord amures dans du vent perturbé par la côte jusqu’à la bouée de Donville où nous empannons et spions. Nous sommes toujours 5ème, passons « La Railleuse » qui était très bien partie, mais le vent tombe à 6 nœuds et c’est très dur pour nous, trop lourds.... Voyant que du vent revient de la droite, nous empannons et loffons vers ce vent, passons à raser le Videcoq et restons au dessus de la route, ce qui nous permet de garder le spi jusqu’à l’arrivée passée 4ème et aussi 4ème en temps compensé derrière « Immonews », « La Railleuse » et « Puma ».
Manche 2. 17h. Vent 15 à 20 nœuds de N-NE. Même parcours qu’à l’aller, mais à l’envers et en partant du Fiscous.
Très bon départ à ras de la tourelle en envoyant le spi bâbord amures à 90°du vent, mais 3 gros bateaux partis sous génois nos empêchent de gonfler le spi (voir sur une des photos) ; Ca va mieux dès qu’ils sont passés. Nous virons le Videcoq 4ème derrière « Immonews », « Puma » et « Crédit Mutuel » très près d’eux, mais devant le Sun Magic 44 de Benoit Charon.
Le bord vers Donville est au près serré bâbord amures et ça semble faire tout juste, ce qui nous empêche de virer pour éviter le dévent du Sun Magic 44 qui nous double. Nous sommes aussi gênés par plusieurs petits bateaux partis 10 mn avant nous et pour finir, il faudra tirer un petit bord.
A la bouée, virement, empannage et spi vent arrière. A la Fouchie, nous déroulons le génois, affalons le spi et empannons. Nous terminons dans des molles et des grosses risées sous génois, nous aurions dû renvoyer l’asy mais le vent était tellement instable que ça aurait été un pari risqué...
Nous finissons 5ème en réel et 2ème en compensé 50 s derrière « La Railleuse » qui a fini sous spi.
Au général, « La Railleuse » 3 points (2-1) gagne devant « Immonews » 6 points (1-5),« Manche Fibre » 6 points (4-2) et « Puma » 6 points (3-3). 16 classés dans notre groupe.

Le Trophée des Minquiers. La régate se court en IRC, ce qui nous défavorise.
L’équipage : Eric devant, Philippe Lanier en no2, Jessica au piano, Baba et Fabrice à l’embraque, Luc Berthillier à la GV, et John à la barre (il nous manque un tacticien aujourd’hui).
Il y a 15 bateaux engagés, 6 Malouins dont 5 typés IRC, et 9 Granvillais peu préparés pour cette jauge. Il y a 9 bateaux dans la grande classe et 6 dans la petite qui est la nôtre.
Samedi 21 septembre 2019. Manche 1. 12h05. Beau temps chaud, vent de S-SE 15 à 20 nœuds.
Parcours vers St Cast : départ entre la bouée le Videcoq à 4 milles à l’ouest de Granville et le bateau Comité, bouée de dégagement à 0,7 mille, la bouée les Sauvages à bâbord (12 milles), la bouée Saint Servantine à tribord (11 milles), la bouée Banchenou à bâbord (7 milles), arrivée près de la bouée les Bourdinots (1,9 milles), proche de St Cast.
Départ moyen à la bouée, assez bonne bouée de dégagement, spi bâbord amures à 150° du vent, mais nous faisons un coquetier..... affalage, démêlage et renvoi assez rapidement heureusement.
Le courant contraire au départ passe ouest avant la bouée. Le bord suivant est au louvoyage avec 15 nœuds de vent de S-SE qui refuse en mollissant 8 nœuds. Nous abattons pour garder de la vitesse et parce que ça doit continuer à refuser. « Les Rapetous » virent de bord. Mais nous attendons le gros refus. Ca reforcit et se met à radonner de 15°, ce qui est très mauvais pour nous. A 7 ou 8° du cadre et 3 milles de la bouée, nous virons la mort dans l’âme, mais quelques minutes après, la saute de vent attendue arrive enfin, nous remettant dans le match. Nous virons 7ème, mais 1er de notre classe, et le bord de reaching (bon plein) vers Banchenou et le petit bord de près vers l’arrivée ne changent rien.
Nous terminons donc 7ème toutes classes en réel, et 4ème en compensé et 1er en réel et compensé dans notre classe (6 bateaux).
Dimanche 22 septembre 2019. Manche 2. 9h40. Temps très nuageux à grains. Vent très irrégulier de S-SO 10 à 20 nœuds.
Parcours : départ entre les Bourdinots et le bateau Comité, la bouée d’Atterrage à tribord (4 milles),
la bouée Buharats Ouest à bâbord (1,1 mille), arrivée à la bouée Grande Bunouze (8 milles).
Excellent départ à la bouée sous le vent, sous spi tribord amures, mais dans ce vent irrégulier, nous sommes les moins rapides de la flotte. Malgré notre départ en tête, nous virons l’Atterrage 14ème.
Affalage du spi et 1,1 mille de louvoyage où nous redoublons 2 bateaux malgré un décadrage.
Après la bouée nous envoyons l’asy, faisons l’intérieur des cailloux (moins de courant portant mais moins de distance et nous portons le spi plus longtemps). Mais le pari n’est pas payant. Nous terminons 13ème en réel et 10ème en compensé toutes classes, ce qui nous met 7ème au général sur 15, et dans notre classe, nous finissons 4ème en réel et 5ème en compensé, ce qui nous met 2ème au général sur 6 derrière le J105 Malouin « Yellow Concept » et devant notre adversaire habituel « Les Rapetous ».

qrcode:https://karibario6.spipfactory.fr/L-Echappee-belle-la-Regate-des-Entreprises-et-le-Trophee-des-Minquiers